Sommaire

La trottinette à moteur – à ne pas confondre avec la trottinette électrique – est idéale pour se déplacer facilement, rapidement et sans effort. D'ailleurs, bon nombre d'adultes et d'adolescents ont aujourd'hui adopté ce mode de locomotion qui convient particulièrement en agglomération. Comment choisir une trottinette à moteur et quel est son prix ? Les réponses maintenant.

Caractéristiques d'une trottinette à moteur

La trottinette à moteur possède les caractéristiques suivantes :

  • un cadre métallique avec une plate-forme repose-pied, une béquille de maintien et un système d'éclairage avant et arrière ;
  • un guidon réglable en hauteur avec poignée d'accélération ;
  • deux roues intégrées et de même diamètre ;
  • un moteur thermique ou à essence situé à l'arrière de l'engin ;
  • un système de freinage à disques ;
  • des suspensions (sur certains modèles uniquement).

Trottinettes à moteur : critères de choix

Pour choisir sa trottinette à moteur, il faut tenir compte de plusieurs critères, à savoir :

  • La puissance du moteur : elle détermine la vitesse que peut atteindre ce moyen de locomotion. Ainsi, une trottinette équipée d'un moteur 2 temps de 29 cc et d'une puissance de 2,5 Cv peut rouler à une vitesse maximum de 50 km/h.
  • La qualité des pneumatiques : les roues, dotées de pneumatiques, doivent posséder une structure renforcée lorsque la trottinette à moteur est plus particulièrement destinée à des parcours tout-terrain.
  • Le système de freinage : les freins à disques à l'avant et à l'arrière doivent être suffisamment efficaces pour arrêter la trottinette lorsqu'elle roule à vive allure.
  • Les suspensions : à choisir ni trop fermes, ni trop souples. Il est possible de régler la dureté de la suspension sur certains modèles de trottinette à moteur.
  • L'autonomie : la capacité du réservoir détermine l'autonomie de la trottinette à moteur. À titre d'exemple, si celle-ci est équipée d'un réservoir de 1,5 L, son autonomie sera d'environ 35 km.

Trottinette à moteur : réglementation

L'utilisateur d'une trottinette à moteur doit strictement respecter la réglementation qui s'impose, à savoir :

  • être âgé de plus de 14 ans ;
  • être en possession du Brevet de sécurité routière ;
  • respecter le Code de la route ;
  • ne pas rouler sur les trottoirs et autres espaces strictement réservés aux piétons ;
  • porter un casque homologué ;
  • souscrire une assurance responsabilité civile : dans un communiqué du 18 juin 2019, le Fonds de Garantie des Assurances Obligatoires de dommages (FGAO) rappelle que les trottinettes électriques, hoverboards, mono-wheels et gyropodes sont considérés comme des véhicules terrestres à moteur, et par conséquent soumis à l’obligation d’assurance responsabilité civile automobile de l’article L. 211-1 du Code des assurances.

L'utilisateur de la trottinette à moteur doit être en possession d'un certificat de conformité communautaire et de l'attestation d'assurance. À défaut de présentation de ces documents en cas de contrôle routier, l'usager est en infraction. Il s'expose alors à une amende de 5e classe de 1 500 €, conformément à l'article R. 321-4 du Code de la route.

Par ailleurs, la trottinette à moteur est considérée comme un véhicule terrestre à moteur (VTM). Elle peut circuler sur la chaussée si elle est équipée d'un siège, est homologuée et est capable de dépasser 6 km/h. Sa réglementation se différencie de la trottinette électrique.

Suite au décret n° 2019-1082 du 23 octobre 2019, la trottinette électrique est désormais entrée dans le Code de la route au titre des engins de déplacement personnels motorisés (EDPM).

Depuis le 1er novembre 2019, les trottinettes électriques et autres engins de déplacement personnels motorisés :

  • doivent circuler sur les pistes cyclables en agglomération (en l'absence de pistes cyclables, elles peuvent circuler sur les routes dont la vitesse est limitée à 50 km/h ou sur les aires piétonnes à condition de rouler à une vitesse limitée à 6 km/h et de ne pas gêner les piétons) ;
  • ne peuvent pas circuler sur les trottoirs sauf autorisation des autorités locales ;
  • peuvent circuler sur les voiries privées ;
  • peuvent circuler sur les voies vertes ou pistes cyclables hors agglomération et, avec autorisation des autorités locales, sur les routes dont la vitesse est limitée à 80 km/h ;
  • ne doivent pas dépasser 25 km/h ;
  • peuvent stationner sur les trottoirs sauf interdiction des autorités locales et à condition de ne pas gêner les piétons.

Par ailleurs, les EDPM doivent être munis d’un avertisseur sonore qui peut être entendu à 50 mètres au moins (arrêté du 22 juillet 2020). Ils doivent aussi être munis de :

  • feux de position (avant et arrière) ;
  • dispositifs rétro-réfléchissants ;
  • système de freinage.

Achat d'une trottinette à moteur : points de vente et prix

La trottinette à moteur neuve est disponible dans les réseaux de distribution agréés ainsi que sur les sites marchands dédiés.

Pour l'achat d'une trottinette neuve, il faut prévoir un budget de :

  • 800 à 1 200 € pour une trottinette à moteur essence ;
  • 1 000 à 1 800 € pour une trottinette à moteur thermique.

Pour aller plus loin :

Ces pros peuvent vous aider